Lepetitjournal.com: Entrevue avec Denis Franceskin

« Marine et moi sommes très attachés à donner la parole au peuple »

Installé dans le New-Jersey depuis plus de 12 ans maintenant, et nommé responsable de la Fédération des Français de l’étranger du Front National (FN), par Marine Le Pen, Denis Franceskin est la voix du parti en Amérique du Nord. Lancé dans la bataille des législatives en février dernier, il compte bien faire entendre ses idées et invite ses concitoyens à faire « le bon choix » le mois prochain.

Lepetitjournal.com : Pouvez-vous nous résumer votre parcours et nous préciser quelles ont été vos motivations pour vous presenter à l’élection?
Denis Franceskin : Je suis Denis Franceskin, et j’ai le plaisir de représenter le Front National au Canada et aux États-Unis. Je vis actuellement dans le New Jersey (depuis plus de 12 ans déjà), marié et père de famille. Je me suis engagé dans l’action politique depuis un moment et j’ai été récemment nommé par Marine Le Pen Secrétaire National de la Fédération des Français de l’étranger (FFE). Je suis donc un expat et je sais mieux que quiconque ce que c’est que de faire face aux galères (école française, assurance maladie, CRDS, harmonisation des diplômes, retraites…etc). Puisque je suis dans l’action politique auprès de Marine, et puisque (contrairement à certains candidats), je vis ici, ce fut une décision assez logique finalement de me présenter.

Etre député de la 1ère circonscription, qu’est-ce que cela représente pour vous ? Et comment comptez-vous mener votre action auprès des Français de l’étranger ?
Ces élections législatives sont décisives pour notre pays, pour nous Français. Élections nationales, il s’agit de choisir les députés qui voteront pendant ces cinq années les lois appliquées sur notre territoire et à nos ressortissants. Aux US et au Canada, le nombre de Français ne cesse de croître. Il faut donc que ces gens soient entendus et qu’une personne, qui sache au quotidien ce qu’ils vivent, puisse les défendre.
Marine et moi sommes très attachés à donner la parole au peuple. On parlait de « référendum » au niveau national, et il me semble qu’au niveau local, un appel citoyen sur différents thèmes est tout a fait possible, et me permettra de savoir ce que les gens veulent, ce dont ils ont besoin.

Quelles sont vos 3 priorités/propositions parmi les problématiques concernant les Français vivant à l’étranger (emploi, fiscalité, éducation, culture, représentation, administration…) ?
Les points essentiels de mon programme sont très simples et pratiques : Santé, Scolarité, Fiscalité. Mais le programme est plus large et offre, déjà, des directions intéressantes pour nos compatriotes. J’invite d’ailleurs vos lecteurs à lire en détail le programme sur mon site. Ils y trouveront des mesures sur la gratuité des écoles Françaises, les reconnaissances de diplômes, sur l’imposition CSG/CRDS des revenus du Patrimoine etc…

Quel bilan dressez-vous du mandat du député sortant ? Sur quel(s) plan(s) auriez-vous agi différemment ?
Il se déplace et prend des photos pour Twitter, c’est bien, ça donne l’impression qu’il se démène. Le point positif c’est qu’il envoie des emails régulièrement (en périodes électorales, c’est entendu) et informe des dispositions (ce fut le cas pour la CRDS par exemple). Moi, je fais partie d’une famille politique qui n’a pas peur d’appeler un chat un chat. Je ne me contenterai pas de dire « j’ai essayé à l’Assemblée, mais ils n’ont pas voulu ». Si une loi est inique il faut se battre, se faire entendre… Même si notre avenir politique se trouble en froissant les notables de l’Assemblée Nationale ! On est là pour le peuple, d’abord et avant tout.

Quelle sera votre attitude à l’égard du nouveau Président, et de sa majorité ?
Je respecte le choix du peuple. Monsieur Macron est donc notre président. Après l’effervescence de la victoire et le sourire béat des journalistes de BFMTV, on apprend qu’il est déjà en dessous de 40% de satisfaction… Les gens, comme prévu, se sont fait avoir et réalisent aujourd’hui qu’ils pensaient avoir voté pour le progrès-progressiste (je fais du Chantrel là !) du jeune Macron dynamique… et se rendent compte que son gouvernement est composé des mêmes (ou leurs sbires). Ceux qui ont mis la France à genoux. Mon attitude sera donc de veiller, sans relâche, à ce que l’intérêt des Français expatriés ne soit jamais oublié ni moqué.
Avez-vous un message pour la communauté française de votre circonscription ?
Le choix n’a jamais été aussi clair. D’un côté, la poursuite de la vieille politique de François Hollande par Emmanuel Macron : votre vote sera en fait une responsabilité législative soit dans les mains d’institutions identiques de plus en plus soumises aux lobbies, et dans lesquelles vous n’aurez rien. Soit dans un vote Patriote dont l’intérêt sera le vôtre et celui de votre famille. Faites-le bon choix.
Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) jeudi 25 mai 2017.

Source www.lepetitjournal.com/montreal/montreal/actualite/280801-denis-franceskin-marine-et-moi-sommes-tres-attaches-a-donner-la-parole-au-peuple