Marine Le Pen (visite USA 2011)

Extrait d’un article sur la venue de Marine Le Pen en 2011

Source: frenchmorning.com

Marine-Le-Pen

Des sympathisants FN à New York ? Faut le croire…

On a au moins appris une chose au terme de la rencontre entre Marine Le Pen et les Français de New York, vendredi au Millenium UN Plaza Hotel: il y a des frontistes à New York!

« On n’est pas dans un zoo, ici! » Dans une salle du Millenium UN Plaza Hotel, Marine Le Pen fulmine. Elle doit dialoguer avec des Français de New York, mais les multiples caméras et appareils photos braqués sur les participants sont quelque peu envahissants. D’autant que les journalistes sont deux fois plus nombreux que les dits participants. A leur arrivée, ces derniers semblent hésiter à s’asseoir autour de la table.

Cette rencontre avec les Français de New York est la dernière étape du déplacement new-yorkais de Marine Le Pen – samedi, elle gagnera Miami pour des entretiens à huis-clos avant de rentrer en France. On se demandait combien de personnes participeraient à ce dialogue improbable, organisé à 16h un vendredi. Elles étaient une dizaine. Avec eux, la candidate a évoqué la crise financière, l’éclatement de l’euro et les bas salaires en France.

Au terme de l’échange, elle a déclaré que les Français de New York étaient préoccupés par ces sujets et voteront en 2012 comme le reste de l’Hexagone. Pour elle,« le FN fait 20% en France, il n’y a pas de raison qu’il n’en fasse que 2% à New York« !

Un candidat FN au poste de député de l’étranger ?

Cette réunion a permis de révéler une curiosité sur la scène politique française locale : l’existence d’un groupuscule de militants frontistes à New York. Bien que déterminés, ils ne sont font guère d’illusion sur les chances de succès du FN à New York. « A New York, on ne retrouve pas l’électorat traditionnel du Front national », assure Anthony, avocat de 42 ans, qui refuse de donner son nom. « Il y a surtout des banquiers, et pas de paysans, d’ouvriers ou de chefs de petites entreprises. C’est pour cela que je pense que le FN fera un moins bon score à New York qu’au niveau national! »

S’il n’y a pas de cellule FN à New York, Anthony assure que le parti aura un candidat aux élections législatives des Français de l’étranger. Au cours de ces élections organisées en juin prochain pour la première fois, les Français des Etats-Unis seront amenés à se choisir un député. « Le Front National a du succès auprès des Français de l’étranger« , affirme Eric, qui travaille à New York dans la finance: « S’il y a eu aussi peu de monde, c’est parce que ceux qui soutiennent le FN subissent de véritables pressions médiatiques ».

« Problème de mailing list »

Marine Le Pen a une autre explication: « Je ne suis pas déçue qu’il n’y ait pas eu grand monde car nous avons eu un problème de mailing list », explique-t-elle. D’après elle, les Français n’ont été informés de cette réunion que le matin même. La présidente du FN termine en faisant référence à son conseiller pour les questions internationales en affirmant « parfois » avoir envie de le « pendre ». Dès samedi, en Floride, elle pourra respirer l’air du large. Elle en aura bien besoin.